Les soignantes suspendues touchées par la précarité menstruelle

Soignante suspendue

Interview de Florie P., infirmière libérale interdite d’exercer, présidente de l’association Les Colibris Blancs.

Depuis le 15 septembre 2021, de nombreux soignant.e.s ont été suspendu.e.s à cause de l’obligation vaccinale. Du jour au lendemain, leur existence a été bafouée et beaucoup d’entre eux se sont retrouvés en grande précarité. Les soignant.e.s étant majoritairement des femmes, le problème de la précarité menstruelle se pose évidemment. C’est pourquoi Déesse Padma veut apporter son soutien pour aider ces femmes à rebondir : si, tous les mois, les soignantes suspendues savent qu’elles ont leur stock de protections périodiques nécessaires, c’est déjà une préoccupation en moins.  

Nous avons interviewé Florie P., infirmière libérale interdite d’exercer et présidente de l’association Les Colibris Blancs, pour mieux comprendre la situation. Étant donné que nous parlons d’une population majoritairement féminine, nous avons décidé d’y faire référence en employant le féminin.

 

Marie (Déesse Padma) : Que fait l’association Les Colibris Blancs ?

Florie (Les Colibris Blancs) : Avec Les Colibris Blancs, nous agissons dans le département 64 pour aider le personnel soignant suspendu à cause de l’obligation vaccinal. Il y a un réel besoin de soutien, car leur existence a été bafouée du jour au lendemain, ce qui a causé de grandes difficultés financières et souffrances psychologiques.  

Nous soutenons des infirmières, des aides-soignantes, des auxiliaires de vie, des kinésithérapeutes, des ostéopathes, mais aussi tout le personnel employé dans les établissements de santé, comme par exemple les cuisiniers et les secrétaires, ainsi que d’autres métiers… On les appelle les suspendues. 

Marie : Quelle est la situation des suspendues aujourd’hui ?

Florie : Les suspendues n’ont plus le droit de travailler dans l’établissement qui les embauche, mais elles sont toujours sous contrat. Ainsi elles n’ont pas le droit au chômage. Elles n’ont que droit au RSA qui est d’environ 500€, alors que ce sont des personnes qui ont l’habitude de gagner plus de 1500€ avec les dépenses quotidiennes qui vont avec, donc c’est très compliqué. En plus la suspension n’a pas de date de fin, ce qui met leur vie en stand-by.

Marie : Comment est-ce que les Colibris Blancs interviennent auprès des suspendues ?

Florie : Des suspendues ont fait appel à nous car elles n’avaient plus d’argent de côté et sont tombées dans la précarité immédiatement après leur suspension. Elles se sentent abandonnées, dénigrées, rejetées. Il y a aussi beaucoup de mères célibataires, qui doivent assurer les finances pour toute une famille. Ces femmes se sont retrouvées sans ressources pour nourrir leurs enfants. Elles sont en train de se noyer et crient au secours. Avec notre association nous cherchons à les maintenir à flot.

Marie : Comment font-elles face à leurs dépenses quotidiennes ?

Florie : Il y a peu d’aide alimentaire des mairies, mais heureusement il existe les Restos du Cœur, qui les aident à tenir de semaine en semaine. Cependant les suspendues vivent très mal cette nécessité soudaine de devoir faire appel aux Restos du Cœur pour pouvoir se nourrir. Autant dire qu’elles ont énormément de mal à trouver l’argent nécessaire pour acheter des protections périodiques correctes pour elles-mêmes et leurs filles adolescentes.

Marie : Comment est-ce que nous pouvons aider ces femmes ?

Florie : Chaque geste compte, chaque euro compte. Elles ont besoin de soutien moral et elles ont besoin de soutien financier. Recevoir un don de protections périodique réutilisables les soulagera financièrement, ce sera une dépense récurrente en moins. De plus, ces produits sont élégants et agréables, ce sera comme un chouchoutage qui renforcera leur estime. Et ça, elles en ont vraiment besoin en ce moment.

Marie : Merci Florie.

 

Déesse Padma est heureuse de s'engager auprès des Colibris Blancs pour organiser une opération de dons de protections périodiques. Pour permettre à plus de soignantes suspendues d'en bénéficier, nous réduisons notre marge sur ces produits. Nous garantissons que chaque don acheté sur notre site sera distribué à une soignante suspendue. 

Vous pouvez aider ces femmes en achetant des serviettes, des culottes menstruelles ou une coupe menstruelle. Je fais un don

Suivez les Colibris blancs sur Facebook